Les 5 clés pour retrouver un emploi après un licenciement

Après licenciement, prenez du recul et préparez-vous à un nouveau départ...

Les 5 clés pour retrouver un emploi après un licenciement

Vous avez été licencié, mais… vous avez encore un bel avenir professionnel devant vous ! 5 conseils pour réussir votre retour sur le marché du travail, et décrocher votre nouvel emploi.

_ par Sabrina Garillon, responsable RH au Groupe PSC

1)     Prenez le temps de tourner la page

Un licenciement ne laisse jamais indemne. Au début, il vous sera difficile de l’évoquer sans émotion. Un recruteur peut le comprendre. Mais, il doit surtout s’assurer que le souvenir de cette expérience n’interférera pas dans l’exercice de vos prochaines fonctions. Le pire que vous puissiez faire serait de vous épancher outre-mesure lors de l’entretien, et donner de vous l’image d’un candidat trop enlisé dans ses frustrations pour être pleinement opérationnel sur son nouveau poste.

Aussi, avant même de commencer la recherche d’un nouvel emploi, donnez-vous du temps pour prendre du recul et apaiser les sentiments que vous éprouvez, que ce soit de l’injustice envers votre ancien employeur, de la nostalgie à l’évocation de l’emploi que vous avez perdu, ou de la colère contre vous-même… De la même manière, cessez de culpabiliser : prenez le temps de distinguer votre part réelle de responsabilité de celle que vous imaginez.

Tout cette réflexion vous aidera à tourner la page, à vous préparer psychologiquement à un nouveau départ professionnel, et à trouver les mots justes le jour de votre entretien d’embauche.

2)     Restez constructif

Sachez tirer du positif de cette épreuve. Cela peut paraître impossible au premier abord, mais plus vous prendrez de recul sur les causes qui ont conduit à votre licenciement, plus vous en tirerez des axes d’amélioration, et de nouvelles idées que vous pourrez mettre à profit sur votre prochain poste. Vous pourrez même – qui sait ? – être force de proposition pendant votre entretien d’embauche ! Votre capacité à vous remettre en question, et à rester constructif en dépit des épreuves, jouera en votre faveur face au recruteur !

3)     Acceptez le changement

Vous voilà maintenant sur le marché du travail, et vous réalisez que celui-ci a évolué… sans vous ! Vos compétences ne répondent plus aux exigences des recruteurs. Il se peut même que votre métier, tel que vous l’avez connu, aimé et exercé, soit tout bonnement en train de disparaître. Pas de panique ! Commencez par bien analyser votre secteur, la façon dont il a évolué, les mutations à prévoir, et préparez-vous à vous adapter !

Pour cela, interrogez-vous : à quels types d’emploi pouvez-vous prétendre aujourd’hui ? Et si c’était le moment de changer de voie et d’apprendre un métier voisin, voire complètement différent du vôtre ? Parmi vos compétences, sur lesquelles pouvez-vous vous appuyer pour réussir aujourd’hui et demain ? Lesquelles devez-vous développer ? Quels savoir-faire devez-vous acquérir ?...

Une fois ce travail réalisé, vous pourrez envisager de vous former !

4)    (Re) valorisez-vous !

Il existe de nombreuses façons de vous remettre à niveau gratuitement, ou sans que cela vous coûte (trop) cher.

-        Votre compte professionnel de formation vous permet de bénéficier d’heures de formation gratuites pour vous dans les domaines de votre choix, tout au long de votre vie. Renseignez-vous ici.

-        Si vous êtes licencié économique, vous pouvez opter pour un suivi en CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle). Ce dispositif vous permet, pendant un an, de bénéficier gratuitement d’un accompagnement personnalisé : un audit / bilan de compétences, des conseils, et des formations qualifiantes ou diplômantes. (Et, cerise sur le gâteau, vous touchez une allocation de sécurisation professionnelle équivalente à 75 % de votre salaire brut). Renseignez-vous ici.

-        Vous trouverez aussi sur internet de très intéressants Moocs (Massive Open Online Course), autrement dit des cours en ligne, accessibles à tous et à toutes heures, gratuits la plupart du temps, basés sur des vidéos, des powerpoints, des cours rédigés, des exercices et des espaces d’échanges interactifs. Pour trouver le Mooc gratuit qui vous conviendra le mieux, vous pouvez faire une recherche ici

Lorsque vous vous sentirez prêt, alors seulement, vous pourrez envisager sereinement votre entretien d’embauche. 

5)      En entretien : soyez transparent !

Lors de votre échange, le recruteur vous amènera à expliquer les raisons de votre licenciement. Non pour juger une situation vieille de plusieurs semaines, mais pour savoir ce que vous en avez gardé, et apporterez à l’entreprise si vous êtes recruté. C’est donc le moment de montrer que vous êtes digne de confiance et que vous êtes prêt à saisir l’opportunité d’un nouveau départ professionnel. Pour cela :

-        Relatez les faits, de la façon la plus objective possible.

-        Ne laissez entrevoir aucun ressentiment (ne dites jamais de mal de votre ancien employeur, par exemple).

-        Ne cherchez pas à mentir, ou même à enjoliver la réalité. Le « contrôle de référence » auquel les recruteurs peuvent recourir – toujours avec votre accord - pour confirmer ou infirmer certaines informations n’est qu’un outil parmi d’autres : les recruteurs savent croiser les informations pour reconstituer les événements. Jouez plutôt la carte de la transparence : montrez que vous avez analysé ce qui s’est passé, et ce que vous en avez appris. Par exemple, si vous avez été licencié pour faute grave, expliquez que vous en avez identifié objectivement les facteurs, que vous êtes désormais mieux à même de gérer ce type de situation, et que vous ne ménagerez aucun effort pour le prouver.

-        Et… c’est tout ! Inutile de vous appesantir longuement sur votre licenciement. A être trop bavard, vous risquer de perdre le fil de vos pensées et laisser poindre quelques signes de ressentiment. A moins que le recruteur ne vous interroge encore à ce sujet, passez à autre chose : profitez-en, par exemple, pour valoriser les formations que vous avez suivies, et expliquez pourquoi vous êtes prêt à relever de nouveaux défis !

Un licenciement n’est pas une fatalité. L’essentiel est de savoir en parler. Cela demande un peu de temps, de réflexion et d’entraînement. En suivant ces quelques conseils, nul doute que vous réussirez !

 

Faites la différence en entretien ! Pour vous aider à réussir, l’équipe RH du Groupe PSC - leader du travail en temps partagé – vous accompagne et vous offre un coaching personnalisé !  Pour trouver l’agence la plus proche de chez vous, cliquez ici.

(Afin d'alléger le texte, et vous garantir un meilleur confort de lecture, le masculin est utilisé pour désigner les hommes comme les femmes)

Photo by Foto Sushi on Unsplash