CV : 3 conseils pour valoriser vos expériences courtes

Vos petites expériences révèlent vos plus grands talents...

CV : 3 conseils pour valoriser vos expériences courtes

Votre parcours cumule les expériences courtes, et vous craignez de passer pour un candidat instable ? Et si, au contraire, toutes ces expériences étaient vos meilleurs atouts pour décrocher l’emploi de vos rêves ? Conseils pour bien les présenter sur votre CV et mettre toutes les chances de votre côté pour vous faire recruter.

_ par Delphine Vandroux, Laurianne Lance et Lauriane Meyer, Gestionnaires de Ressources Humaines au Groupe PSC

CONSEIL N°1/ DONNEZ UN TITRE A VOTRE CV

Si vous comptez de nombreuses expériences courtes (et surtout si vous avez travaillé dans des secteurs ou sur des métiers différents), le premier défi que vous aurez à relever sera de montrer aux recruteurs qu’en dépit des apparences, vous êtes un candidat qui sait ce qu’il veut. Une astuce efficace : annoncez clairement ce que vous cherchez, en notant en titre de votre CV l’intitulé du poste que vous recherchez. Et pour vous valoriser encore plus, ajoutez en dessous (en caractères plus petits) vos années d’expériences cumulées sur le poste, vos qualifications, ou encore quelques-unes de vos plus grandes compétences en lien avec le poste.

Par exemple :

CONDUCTEUR ROUTIER

5 années d’expérience - Permis poids lourds C, C1, C1E complétés par la FIMO – Bonnes notions de l’anglais adaptées au poste (livraisons internationales)

CONSEIL N°2/ RASSEMBLEZ VOS EXPERIENCES PAR THEMES

Dans la partie « Expériences professionnelles »,

1)     Rassemblez vos expériences par secteur d’activité ou par métier,

2)     Triez-les ensuite par entreprises utilisatrices,

3)     Détaillez enfin les différentes tâches que vous avez réalisées. Quand vous le pouvez, mettez en valeur vos réussites par des chiffres.

Attention : si vous avez vraiment beaucoup d’expériences courtes, il est inutile de toutes les faire figurer (rappelez-vous : votre CV doit tenir sur une seule page !). Faites le tri :

4)     mentionnez toutes vos expériences de plus d’un mois.

5)     Concernant vos missions vraiment très courtes (celles qui n’ont duré qu’une semaine ou  quelques jours, par exemple) choisissez les plus pertinentes, celles qui ont un rapport avec le poste visé.

 Exemple : Extrait de CV pour un poste de cariste

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES
CARISTE - PREPARATEUR DE COMMANDES
- Entreprise A (Lyon) d’avril à novembre 2017
Picking de produits (de 100g à 20 kg)
Filmage des palettes
Préparation de commandes
Acheminement des palettes en zones de livraison
Conduite de chariots (CACES 1, 3 et 5)
- Entreprise B (Givors), de septembre 2016 à février 2017
Préparation de commandes
Mise en stock et transfert de stocks
Participation aux inventaires
VENDEUR
- Entreprise C (Saint-Priest), d’avril à août 2016
Employé libre-service : Réception de commandes, mise en rayon, passation de commandes, encaissement, relation avec la clientèle, fidélisation...

Important : ne mentez jamais sur la durée de vos missions. Tôt ou tard, le recruteur finira par apprendre ce qu’il en est, et vous risquez de passer pour un dissimulateur (ce qui pourrait inquiéter l’entreprise).

CONSEIL N°3/ EN ENTRETIEN, ASSUMEZ VOTRE PARCOURS ET RASSUREZ LE RECRUTEUR

Le rôle du recruteur est de bien identifier toutes vos compétences. Vous pouvez raconter vos expériences comme une histoire en vous remémorant une journée type de travail, par exemple.

S'il vous interroge sur les raisons pour lesquelles vous avez multiplié les contrats courts, ne paniquez pas. Ce qui l’intéresse en vous posant cette question, c’est simplement la façon dont vous avez vécu vos expériences courtes, et ce qu’elles vous ont apporté. Notre conseil : adoptez un discours positif. Montrez que vous avez tiré parti de ces situations, que vous ne les avez pas subies. Vous pouvez par exemple expliquer que :

- dans votre profession, les opportunités de CDI ou de missions de longue durée sont encore rares à cause du contexte économique

- vous refusiez de ne pas travailler : vous avez donc saisi les opportunités qui se sont présentées

- en travaillant pour des entreprises différentes, vous avez développé vos compétences techniques sur de nombreux outils. Valorisez votre polyvalence, et votre adaptabilité.

- …

Enfin, rassurez le recruteur en insistant sur le fait que vous souhaitez intégrer une équipe sur la durée, et sortir de la précarité.

Cas particulier : si l’une de vos expériences s’est mal passée et s’est terminée plus vite que prévu, le recruteur est aussi prêt à l’entendre. Entraînez-vous à expliquer les faits (et rien que les faits), sans y mettre de sentiment. Montrez que cette page est tournée, et que vous avez acquis aussi du bon de cette expérience. Et surtout, quoi qu’il arrive, restez élégant : ne dites jamais du mal de vos anciens employeurs.

Vous souhaitez en finir avec les expériences courtes ? L’équipe RH du Groupe PSC – leader du travail en temps partagé - est à vos côtés. Nous vous aidons à réorganiser votre CV pour mettre en avant vos meilleurs atouts, et nous vous accompagnons vers la réussite en CDI. Contactez -nous ! Pour trouver l’agence la plus proche de chez vous, cliquez ici.

 

(Afin d'alléger le texte, et vous garantir un meilleur confort de lecture, le masculin est utilisé pour désigner les hommes comme les femmes)